DE L’ÉMOTION ET DU RIRE POUR FÊTER LA FRANCOPHONIE: UN RENDEZ- VOUS INCONTOURNABLE

Etablissement SECONDAIRE

UNE INVITATION AU VOYAGE !

Comme le veut la tradition, le mois de mars est une période chargée et festive pour tous les paysfrancophones Alors, ici comme ailleurs on s’organise pour revivre au rythme de la francophonie. Encore une fois, les amoureux des mots vont pouvoir manifester leur attachement à la langue française. Aux Seychelles, plusieurs événements seront proposés. Le mardi 19 mars, ce sont les lycéens de l’école française qui ont ouvert le bal.Ils ont illuminé les planches de la scène du théâtre “des palmes” Un lieu intimiste en total accord avec le thème choisi. 

Une invitation au voyage!  Sans décor spectaculaire ni effets techniques sophistiqués qui, dés les premiers instants emporte l’adhésion du public.

Le ton est donné, dès le levé du rideau, Guillaume et Cléa ont embarqué  le public pour CAËN, un sketch du célèbre jongleur de mots. Raymond Devos. Ils ont fait tourbillonner les mots tel un archer sur le violon de la langue française. 

Pendant ce temps en coulisse, trois autres comédiens se préparent à monter sur scène. Ils vont jouer une piéce comptemporaine intitulée  Art,de Yasmina Reza : Au cœur de cette pièce, une œuvre d’art singulière, un tableau blanc à liserés blancs, qui devient par excellence l’objet de ladiscoscorde.

Charline dans le rôle de serge, un lettré prétentieux aimant l’,art,Olga, dans celui d’Yvan  un garcon conciliant, dépendant des autres, jamais leader et Stanley dans le rôle de Marc, ingénieur aéronautique plûtot rationnel, Il reste sceptique face à l’art contemporain et le fait savoir à  sa manière..

l’amitié reste le véritable sujet de la pièce. Yasmina Reza, dépeint une amitié passionnée, intransigeante et douloureuse. On comprend en un mot que, Marc reproche à son ami  de faire passer sa passion pour l’art avant leur relation et explicite sa conception de l’amitié.”

Un trés beau spectacle! fruit d’ un travail de longue haleine, plusieurs heures sur les temps extra-scolaire et les vacances ont servi aux répétions. Ils se sont investis sans relâche. Car, dans une telle aventure le talent ne suffit pas. il faut également un soupçon de passion et un zeste de perseverance et c’est le subtil dosage de ces ingrédients qui a permi à la magie  d’opérer et d’atteindre ce résultat dont ils peuvent  être fiers. Ils ont été accompagnés dans ce parcours littéraire par deux professeurs  M. Devun et Mme Arcambal.

Les parents ont pu découvrir sur scène, la metamorphose de leurs enfants, ou souvent les grands timides sortent de leur coquille, dévoilant une personnalité artistique insoupçonnée. On pourrait penser à juste titre que des vocations sont nées.

L’école remercie ses partenaires, L’alliance Française, le ministère de la culture, Le conservatoire, les élèves, et  tout particulièrement  l’imprimerie Saint Fidèle, et Mervin Vidot qui répond présent à chacune de ses manifestations depuis 7 ans.